Accueil compositeurs Décès du compositeur Atsutada Otaka

Décès du compositeur Atsutada Otaka

par Victoria Okada

Le compositeur Atsutada Otaka est décédé le 16 février dernier à l’âge de 76 ans.
À l’Université des arts de Tokyo, il étudie la composition auprès d’Akio Yashiro, Tomojiro Ikenouchi et Akira Miyoshi et le piano à Kazuko Yasukawa. Il obtient la bourse du gouvernement japonais pour poursuivre sa formation au Conservatoire National supérieur de musique de Paris. C’est ainsi qu’à partir de 1966, il étudie avec Maurice Duruflé, Marcel Bitsch et Henri Dutilleux.
Après son retour au Japon, il a enseigné la composition à l’Université qui l’a formé jusqu’à sa retraite en 2011.
Il a reçu le Prix Otaka (lire plus loin) à deux reprises. Image pour orchestre (1981) lors du 30e édition, et la Symphonie « Au-delà du temps » (2011) lors du 60e édition.


Image pour orchestre (1981)


Extrait de « Sonatine », De la Mer musicale, 12 pièces pour piano (publiée en 2016)

Il était né en 1944 dans une famille de musiciens. Sa mère était pianiste et le chef d’orchestre Tadaaki Otaka (1947-, directeur musical d’Osaka Philharmonic Orchestra) est son frère. Sa famille a également un lien de parenté avec les compositeurs Saburo Moroi (1903-1977) et Makoto Moroi (1930-2013, lauréat du Concours Reine Elisabeth en 1953). La violoncelliste Sumiko Kurata (élève de Hideo Saito et de Paul Tortelier) est sa cousine.
Son père, Hisatada Otaka (1911-1951) était lui aussi compositeur. En tant que chef d’orchestre, il devient en 1941 le chef attitré de la New Symphony Orchestra (rebaptisé Nippon Symphony Orchestra, ancêtre de NHK Symphony Orchestra) qu’il dirige jusqu’à sa mort. NHKSO décerne chaque année le Prix Otaka à une œuvre orchestrale de grande qualité composée au Japon.


Fantaisie pour clarinette et piano (création en février 2012)

Print Friendly, PDF & Email

Articles liés

Laisser un commentaire

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies. Accepter