Accueil ScènesConcerts L’histoire de l’opéra avec humour dans Les Nuits d’été

L’histoire de l’opéra avec humour dans Les Nuits d’été

Alex Vizorek poursuit sa collaboration avec l'Orchestre National de Lille

par Victoria Okada

Désormais un événement marquant la fin de la saison musicale lilloise — et ainsi le début de la trêve estival —, Les Nuits d’Été de l’Orchestre national de Lille (ONL) attirent de plus en plus d’auditeurs. Cette année, des opéras mis en espaces des années précédentes cèdent la place à un florilège d’airs et d’extraits orchestraux… d’opéras célèbres. En effet, on reste toujours avec les voix, car l’événement est devenu un synonyme de soirées lyriques sympathiques que l’on peut passer entre amis ou en famille en toute simplicité.

*****

Alex Vizorek, vedette des Lillois

Le vendredi 8 juillet, le dernier concert de la saison de l’ONL, l’auditorium du Nouveau Siècle est plein à craquer. Une atmosphère festive s’empare de partout, certains sont contents de retrouver leur salle favorite sans restriction, d’autres attendent avec impatience Alex Vizorek devenu un ami de l’ONL. Il a participé à la première édition des Nuits d’été en 2019, pour commenter la version de concert de Carmen en direct. Ses humours décalés facilitaient les Lillois à se familiariser avec le chef-d’œuvre de Bizet. Ce souvenir est encore vif chez les spectateurs qui attendent cette fois-ci encore comment leur vedette va faire rire dans un concert classique !

 

Alex Vizorek dans Les Nuits d’été, 7 & 8 juillet 2022 au Nouveau Siècle, Lille © Ugo Ponte/ONL

 

Une petite histoire de l’opéra

Le programme est constitué de « tubes » d’opéras, à commencer par l’ouverture de… Carmen ! Au cours du concert, ce sont des airs, des duos ou des chœurs de Verdi (Don Carlos, La Force du Destin, La Traviata, Rigoletto), Massenet (Werther), Donizetti (L’Elisir d’Amore), Mozart (Don Giovanni, Cosi fan tutte), Poulenc (Les Mamelles de Tirésias) et Tchaikovsky (Eugène Onéguine), Bizet, (Carmen, Les Pêcheurs de Perles), Wagner (Le Vaisseau fantôme), Rossini (La Cenerentola) et Bernstein (Candide). À chaque air, duo ou chœur, Alex Vizorek insère des mots, soit des contextes de la composition (d’une grande précision), soit des anecdotes sur le compositeur ou les protagonistes d’œuvre, soit des commentaires personnels. Ou les trois en même temps.


Soirées d’opéra… sans davantage de voix

Les chanteuses et chanteurs ont leurs parts égales. La mezzo Gaëlle Arquez est somptueuse avec sa voix intense et charnelle, alors que la fatigue de la saison se fait quelque peu sentir chez la soprano Jodie Devos dont la force d’attirer les spectateurs est pourtant indéniable (« Glitter and be gay », de Candide). Le ténor Jean-François Borras et le baryton Alexandre Duhamel assurent une belle partie, surtout dans le célèbre duo « Dio nell’alma infondere » (Don Carlos). Le but de ces concerts n’est peut-être pas la mise en avant de la performance des chanteurs (comme le montre le titre des concerts) Toutefois, cela reste des soirées d’opéra… sans davantage de voix. Ainsi, nous sortons du concert un peu sur nos faims ; nous aurions aimé apprécier davantage leurs chants, quitte à réduire un peu plus les commentaires qui semblaient, selon les œuvres, prendre une place bien importante.
L’ONL est mené par Alexandre Bloch toujours énergique, suscitant un enthousiasme juvénile tant sur scène que dans la salle. Les musiques sont magnifiées par la mise en lumières toujours inventives, qui ajoute une touche d’enchantement.

Les Nuits d’été, pendant l’entracte, 7 & 8 juillet 2022 au Nouveau Siècle, Lille © Ugo Ponte/ONL

 

Ambiance étendue et décontractées

Pendant l’entracte, l’espace Valladolid au sous-sol s’est transformé en un cabaret avec des chanteurs lyriques et des musiciens déambulant parmi les visiteurs, entonnant eux aussi des airs connus d’opéras. Une autre atmosphère festive pour toute la famille, en sirotant sa boisson préférée. Avec cette ambiance étendue et décontractées, l’opéra n’a jamais été aussi proche aux gens ; on parle de plus en plus de la démocratisation de la musique classique et en la matière, l’ONL a pleinement réussi son pari ! Et pourquoi ne pas continuer à réviser l’histoire de la musique pour les longues nuits d’été pendant les vacances ?

 

Concert du 8 juillet 2022, Auditorium du Nouveau Siècle, Lille.

Aves des œuvres de :

Bernstein, Bizet, Massenet, Mozart, Poulenc, Rossini, Tchaïkovsky, Verdi, Wagner…
Alexandre Bloch : Direction

Jodie Devos : Soprano
Gaëlle Arquez : Mezzo-soprano
Jean-François Borras : Ténor
Alexandre Duhamel : Baryton

Jeune Choeur des Hauts-de-France
Pascale Dieval-Wils : Cheffe de Chœur

Alex Vizorek : Texte et narration

Orchestre National de Lille

Print Friendly, PDF & Email

Articles liés

Laisser un commentaire

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies. Accepter