CD et DVD Musique

Chausson le littéraire par Takénori Némoto et l’Ensemble Musica Nigella

Grand spécialiste (entre autres) de transcription, le corniste et chef Takénori Némoto a encore frappé ! Après Ravel l’exotique, il met à la lumière Chausson en tant qu’homme de lettres. Le clou de ce disque est incontestablement la reconstitution de La Tempête, musique de scène pour la pièce éponyme de Shakespeare. Dans ses notes, le musicien explique sa démarche : intrigué par la mention sur l’œuvre « dont cinq pièces ont été arrangées ultérieurement pour voix, flûte, violon, alto, violoncelle, harpe et célesta par le compositeur », il a cherché cet arrangement mais n’en a trouvé que la réduction pour chant et piano publiée en 1905, et les copies des deux manuscrits à la Bibliothèque nationale de France (la version symphonique complète et la réduction pour piano de certains mouvements de celle-ci). Il a alors reconstitué la partition de chambre à partir de ces éléments. En les étudiant de plus près et en regardant les traces de corrections diverses, il a eu une conviction que la version de chambre a été composée avant celle symphonique. Il a ainsi effectué un véritable travail à la fois de musicologue et de composition, pour un résultat absolument éblouissant, où le chant et les instruments résonnent avec une intonation naturelle, dans une ambiance sensuelle propre à la « Fin de Siècle ». Eléonore Pancrazi (mezzo soprano) et Louise Pingeot (soprano) apportent chacune un coloris qui ne pourrait être plus juste. En complément, deux partitions délicieuses : Chanson perpétuelle (où Elélonore Pancrazi exerce une entière fascination) et le Concert op. 21, dans lesquelles les musiciens de l’Ensemble Musica Nigella. livrent un dialogue enchanteur. Un bijou.

Ernest Chausson
Chanson Perpétuelle op. 37 (1898)
La Tempête op. 18 (1888)
Concert op. 21 (1891)Takénori Némoto, direction musicale et reconstitution
Éléonor Pancrazi, mezzo-soprano
Louise Pingeot, soprano
Pablo Schatzman, violon
Jean-Michel Doyez, piano et célesta

Ensemble Musica Nigella
Anne-Cécile Cuniot, flûte
Boris Blanco, Sandrine Noudy, violon
Laurent Comatte, alto
Annabelle Brey, violoncelle
Marie Normant, harpe

1 CD Klarthe, K102. Durée : 66’50. Sorite digitale le 24 avril, sortie physique le 23 octobre.

Dans le précédent disque Ravel l’exotique (Klarthe, 2019), Takénori Némoto a arrangé Shéhérazade, Introduction et allegro, Trois poèmes de Stéphane Mallarmé, Tzigane et Rhapsodie espagnol pour une version ensemble de chambre, avec Marie Lenormand, mezzo-soprano ; Pablo Schatzman, violon ; Iris Torrosian, harpe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA