Vivace Cantabile

Musique classique - Spectacles vivants - Arts : France & Japon
Au Japon Japon Concert et opéra

Le NHK Symphony Orchestra interprètera deux œuvres de compositeurs japonais

Le NHK Symphony Orchestra (NHKSO), l’orchestre de la Radio-Télévision publique japonaise (Nippon Hoso Kyokai – NHK, chef principal : Paavo Järvi), programme, au cours de la saison 2018-2019, deux œuvres de deux compositeurs japonais : le poème symphonique Kinuta (1942) de Kishio Hirao (1907-1953) et Le Concerto pour piano de Akio Yashiro (1929-1976), avec Pelléas et Mélisande de Schœnberg. Il sera dirigé par Kazuki Yamada, chef principal de l’Orchestre Philharmonique de Monté-Carlo et directeur artistique de Yokohama Sinfonietta, avec Hisako Kawamura au piano.

Kishio Hirao (Jaquette de disque ALM Records)

Kishio Hirao étudie au Japon la médecine et la littérature allemande. Parallèlement, il apprend la musique avec Satoru Onuma, compositeur, chef d’orchestre et chef de la musique de l’Armée de Terre japonaise, et élève de Vincent d’Indy à la Schola Cantorum. Il poursuit ses études musicales à Paris à la Schola Cantorum en harmonie, contrepoint et flûte, et à l’Ecole César Franck en composition. Au retour au Japon, il co-fonde un cercle de compositeurs Chijin-kai en 1948. Outre un opéra, Sumida River, et des œuvres symphoniques — dont Kinuta au programme du NHKSO — sa production est dominée par la musique de chambre, y compris quelques mélodies (notamment la Suite de folklores japonais pour soprano et orchestre).
Il traduit le Traité d’harmonie de Théodore Dubois (revu et complété par Akio Yashiro, l’autre compositeur programmé dans le concert) ainsi que la Technique de mon langage musical d’Olivier Messiaen. Parmi ses élèves compte Isao Tomita, compositeur et joueur de synthétiseur.

Fils de l’historien de l’art occidental Yukio Yashiro, Akio Yashiro est un enfant précoce (il commence à composer avant l’entrée à l’école primaire) et étudie la musique à l’Ecole de musique de Tokyo et la section de la musique de l’Université des Beaux-Arts de Tokyo (les deux établissement forment une seule institution, sous deux régimes éducatifs différents de l’avant et de l’après-guerre), puis, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, avec Jacques de La Presle et Henri Challan (harmonie), Noël Gallant (contrepoint), Tony Aubin (Composition et orchestration) et Nadia Boulanger (accompagnement au piano). Il y obtient le premier prix de l’harmonie. C’est un compositeur très peu fécond, mais ses œuvres sont toutes d’une grande beauté formelle. Ses deux Concertos pour piano ont été composés, l’un en 1947 et, l’autre, le plus connu, en 1967.

Concert du NHKSO : Vendredi 19 avril 2019 à 19 h & Samedi 20 avril 2019 à 15h, NHK Hall, Tokyo (Information du 11 janvier 2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *