Vivace Cantabile

Musique classique - Spectacles vivants - Arts : France & Japon
CD et DVD Interview Musique

Fanny Azzuro, pianiste curieuse et sincère

La pianiste française Fanny Azzuro a publié en mai dernier son deuxième disque solo « Impressions 1905 ». En cette fin d’année, le CD suscite toujours l’intérêt, aussi bien du public que de la presse. Un phénomène suffisamment rare pour s’intéresser de près à la personnalité de la musicienne. Cette rencontre a permis de percevoir le visage d’une artiste accessible et ouverte.

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

F.A. Je m’appelle Fanny Azzuro (en prononçant à l’italienne, avec un accent sur « zou »), ou bien, « azzuro » à la française. Je suis d’origine italienne, j’ai longtemps vécu dans le sud de la France, à Saint-Rémy de Provence, avant de m’installer à Paris pour mes études au Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse à Paris, en 2005. J’ai fini mon parcours à l’Académie d’Imola en Italie, avec Boris Petrushanski — c’est un grand pédagogue russe, de renommée internationale, mais encore trop peu connu en France — avec un petit passage à l’Académie Helsinki avec Tulja Hakkila.

Votre dernier disque est intitulé « Impressions 1905 ». Comment est venue l’idée de ce thème ? Et comment avez-vous constitué le programme ?

F.A. J’ai travaillé ce programme en étant plus jeune, à plusieurs périodes de ma vie : les Images de Debussy à 13 ans ; pour Miroirs, j’ai seulement abordé La Vallée des cloches pour l’entrée au CNSM de Paris ; et j’ai joué El Albaicín d’Albéniz quand j’avais 16 ans pour le prix du Conservatoire de Montpellier. C’étaient des pièces que j’avais envie de terminer, intégrant chaque pièce dans le recueil dont elle est issue, et de les réunir. Par ailleurs, je n’avais pas envie de constituer un programme de CD avec un compositeur seul, comme on le fait encore beaucoup aujourd’hui. L’idée de réunir ces pièces m’est venue quand j’étais encore au Conservatoire de Paris. Cela faisait donc longtemps que j’y pensais !

Lire la suite sur TouteLaCulture.com

Photo © Yann Renoult

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *